3C

Institué par la circulaire du 22 février 2005, le Centre de Coordination en Cancérologie (3C) sont des cellules qualité  transversales déployées sur un ou plusieurs établissements de santé prenant en charge les personnes atteintes de cancer. 

Les 3C assurent  les missions autour des dispositifs suivants qui englobent toutes les dimensions des soins:

  • Organisation et évaluation des Réunions de Concertation Pluridisciplinaire
  • Aide à la mise en place du dispositif d’annonce
  • Programme personnalisé de soins et continuité des soins (ex : PPAC)
  • Coordination de l’accès aux soins de support, aux essais cliniques et à l’innovation
  • Réalisation d’audits
  • Mise à disposition des référentiels, thésaurus et protocoles validés par le Réseau Régional

Les 3C en Bourgogne :

Carte 3C

  • Le dispositif d’annonce:

Le dispositif d’annonce est une mesure du Plan cancer I (2003-2007), mise en place pour répondre à la demande des patients, formulée lors des Etats Généraux des malades atteints de cancer organisés par la Ligue Nationale Contre le Cancer.

L’objectif est de faire bénéficier aux patients de meilleures conditions des différentes annonces faites au cours du parcours de soins:

– Le diagnostic initial de la maladie

– La rechute

– La guérison

– Fin de traitement

– La décision de soins palliatifs

 

Le dispositif d’annonce permet au patient et à ses proches de bénéficier:

– d’un temps médical comprenant l’annonce du diagnostic et la proposition de traitement,

– d’un temps d’accompagnement soignant qui complète les informations médicales reçues, et permet de repérer les besoins du patient,

– d’un accès aux soins dits de support (psychologue, kinésithérapeute, assistante sociale, diététicienne, prise en charge de la douleur,etc.),

– d’un temps d’articulation avec le médecin traitant, dès le début de la prise en charge.

Les centres de coordination en cancérologie (3c) sont impliqués dans la mise en place de ce dispositif d’annonce qui fait partie des critères d’autorisation en cancérologie.

Cette procédure d’annonce doit respecter la volonté de savoir du patient et son rythme d’appropriation. Elle doit faciliter l’implication du patient dans les décisions  thérapeutiques. Elle permet également l’information, le soutien et l’accompagnement aussi bien du patient que de ses proches selon les souhaits de ce dernier. Le malade pourra, en effet, s’il le souhaite, être entouré d’un proche ou de sa personne de confiance à toute étape de ce dispositif d’annonce.

  • Plan Personnalisé de Soins (PPS):

Le PPS est un document remis à chaque patient à l’issue de la réunion de concertation pluridisciplinaire.

Il décrit le traitement prévu et son déroulement dans le temps.

Il précise les différents professionnels de santé qui vont intervenir et donne un calendrier prévisionnel des soins, des examens de contrôle et d’une éventuelle prise en charge sociale.

Le PPS est susceptible d’évoluer, d’être modifié ou complété en fonction de l’évolution de la maladie.

 

  • Programme Personnalisé Après Cancer (PPAC):

Dans le cadre de l’action 25.3 du Plan cancer 2009-2013 qui prévoit d’expérimenter la mise en œuvre du programme personnalisé de l’après cancer, l’INCa publie un modèle de PPAC.

Le programme personnalisé de l’après-cancer s’inscrit dans le cadre de deux grandes priorités du Plan Cancer : la personnalisation du parcours de soins des patients et l’accompagnement de l’après-cancer, tant au niveau médical que social.

Conduit avec et par les médecins traitants, le PPAC prend le relais du programme personnalisé de soins (PPS) en fin de traitement pour acter l’entrée dans une nouvelle période de la prise en charge, celle de l’après cancer (ou de l’après traitement).

Il est destiné à être remis au patient à la fin des traitements actifs, pour lui permettre d’intégrer dans sa vie quotidienne son suivi, adapté à ses besoins et révisable au fil du temps.

Dernière modification : 02 juin 2015